Abdos: Nicolas Bodereau bat le record mondial (8004)

Photo of author
Publié le

Dans la quête incessante pour savoir qui détient le trône des abdominaux les plus impressionnants, Nicolas Bodereau, un athlète de 23 ans venant de la Sarthe, a définitivement marqué les esprits. Avec un record du monde stupéfiant de 8 004 abdos en une heure réalisés en octobre 2021, il a non seulement écrasé l’ancien détenteur du titre, mais a également prouvé que l’âge n’est qu’un nombre, en détrônant Roger Prévost, 85 ans, de son piédestal.

Qui a le plus d’abdos ?

Nicolas Bodereau, recordman du monde du nombre d’abdominaux réalisés en une heure avec 8 004 abdos.

Le record mondial d’abdominaux en une heure par Nicolas Bodereau

Comparaison de muscles abdominaux

Nicolas Bodereau est un nom qui résonne dans le monde du fitness comme une légende. Ce type n’est pas juste un autre amateur d’abdos; il est le champion incontesté des crunches. Imaginez en faire autant que possible en soixante minutes. Épuisant, non? Eh bien, Bodereau a poussé la barre tellement haut que même penser à son record vous fera sentir des courbatures.

Il a établi un record mondial qui semble presque irréel. On parle de 7 650 abdominaux en une heure. Oui, vous avez bien lu. Ce n’est pas une faute de frappe. C’est comme si son torse était une machine, calibrée pour dépasser les limites humaines. Chaque crunch était un pas de plus vers l’immortalité dans le livre des records.

Pour beaucoup d’entre nous, réaliser même cent abdos en une séance relève du défi. Bodereau, lui, semble vivre selon le principe : « Pourquoi s’arrêter? » Sa détermination est hors norme. C’est un peu comme s’il avait un moteur à la place du cœur. Et cet exploit n’a pas été un coup de chance ou un bon jour; c’était le résultat d’années de préparation acharnée, de sueur et, sans doute, de quelques larmes.

Lorsqu’on lui a demandé comment il avait fait, sa réponse a été étonnamment simple : « Un abdo après l’autre ». C’est presque poétique, non? Mais derrière cette simplicité se cache une volonté de fer. Bodereau a transformé la douleur en puissance, chaque contraction le rapprochant de son objectif ultime.

Son histoire est un rappel puissant que les limites sont souvent celles que nous nous imposons. Bodereau n’a pas juste repoussé ses limites; il les a pulvérisées. Son record est un témoignage de ce que l’humain peut accomplir avec de la détermination, de l’engagement et un peu de folie.

Alors, la prochaine fois que vous serez à la salle et que vous penserez à abandonner après quelques séries d’abdominaux, souvenez-vous de Nicolas Bodereau. Pensez à ses 7 650 abdos. Et dites-vous : « Encore un ». Parce qu’après tout, c’est ainsi que les records sont battus. Un abdo à la fois.

Du football en National 3 à Ninja Warrior : le parcours sportif de Nicolas

Comparaison de six packs sur un fond blanc.

Nicolas n’est pas un athlète ordinaire. Il a commencé sa carrière dans le football, en jouant pour une équipe de National 3. Pas mal, n’est-ce pas? Mais attendez, l’histoire ne s’arrête pas là. Le football était juste le début de son incroyable parcours sportif.

Passer du football à Ninja Warrior, c’est comme changer de planète. Mais Nicolas, avec sa détermination de fer, l’a fait paraître aussi simple que de passer du canapé au frigo lors d’une pub. Il a troqué les crampons pour les obstacles, et pas n’importe lesquels. Ceux de Ninja Warrior, c’est du sérieux!

S’entraîner pour Ninja Warrior, c’est comme essayer de devenir un super-héros sans les super-pouvoirs. Nicolas a dû repousser ses limites, travailler sa force, sa vitesse, et surtout, sa persévérance. Chaque jour était un nouveau défi, chaque obstacle une bataille à remporter.

Il raconte souvent comment les terrains de football l’ont préparé pour les épreuves de force et d’endurance de Ninja Warrior. « Sur le terrain, tu apprends à ne jamais abandonner, même quand tu es mené 3-0. Dans l’arène de Ninja Warrior, c’est pareil, tu dois continuer à te battre, peu importe la difficulté de l’obstacle », confie-t-il avec un clin d’œil.

Les amis de Nicolas le surnomment « le mutant » pour sa capacité à s’adapter et exceller dans deux univers sportifs radicalement différents. Mais derrière ce surnom, il y a des heures d’entraînement acharné, de la sueur et une volonté de fer.

Son passage de National 3 à Ninja Warrior n’est pas juste une transition sportive, c’est une métamorphose. Nicolas prouve que pour suivre ses rêves, il faut être prêt à sortir de sa zone de confort, à embrasser le changement, et surtout, à travailler dur.

En somme, Nicolas n’est pas seulement un athlète, c’est une source d’inspiration. Son histoire nous enseigne que peu importe d’où l’on vient, avec de la détermination, on peut atteindre des sommets insoupçonnés. La prochaine fois que vous verrez Nicolas se balancer entre deux obstacles sur Ninja Warrior, souvenez-vous du chemin parcouru depuis les terrains de football. C’est ça, le vrai esprit sportif.

Champion de France de « chase tag » : une autre facette de l’athlète

Comparaison de six packs abdominaux.

Le champion de France de « chase tag », c’est pas n’importe qui. Imaginez un peu le tableau : ce gars, il court, il saute, il esquive… Un vrai super-héros des temps modernes. Ses abdos? Une véritable œuvre d’art, sculptée à coups de poursuites effrénées et d’esquives de haute voltige.

Vous pensez peut-être que pour avoir un tel physique, il passe ses journées dans une salle de gym. Détrompez-vous. Son secret, c’est le terrain de jeu. Pas besoin de poids ou de machines. Le monde est son gymnase. Il grimpe, il court, il saute – et paf, les abdos apparaissent comme par magie.

« Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué? », il aime dire. Pour lui, une séance d’entraînement, c’est comme une partie de chat perché, mais version extrême. Et ça, mes amis, ça forge non seulement le corps, mais aussi l’esprit.

Mais ne pensez pas qu’il se repose sur ses lauriers. Après avoir été couronné champion, il a doublé d’efforts. « Les abdos, c’est comme les followers sur Insta, ça va, ça vient », plaisante-t-il. Sa détermination? Plus solide que jamais.

Et pour ceux qui rêvent d’avoir des abdos en acier sans trop d’effort, il a un conseil : « Commencez par vous amuser. Le reste suivra. » Parce qu’au fond, c’est ça le secret. Pas de pression, pas de stress. Juste le plaisir de bouger, de se dépasser.

Alors oui, il a peut-être les abdos les plus impressionnants, mais ce n’est pas tout. C’est son approche, son état d’esprit, qui fait de lui un véritable champion. Un exemple à suivre, pour tous ceux qui cherchent à marier forme physique et plaisir.

Entraînement et ambitions : comment Nicolas Bodereau se prépare pour l’avenir

Homme musclé montrant ses abdos sculptés.

Nicolas Bodereau n’est pas du genre à se reposer sur ses lauriers. Pour lui, l’entraînement est sacro-saint. Chaque jour, dès l’aube, il est déjà en mode guerrier. Son secret ? Une discipline de fer et une soif inextinguible d’améliorer ses performances.

Imaginez un peu le tableau. 5h du mat’, alors que le monde dort encore, Nicolas transpire déjà dans sa salle de sport personnelle. Pas de place pour la demi-mesure. Pompes, crunches, squats… Il enchaîne les exercices avec une précision chirurgicale. Son mantra ? « Plus dur, plus fort, plus vite ». Et il ne plaisante pas.

Côté ambitions, Nicolas voit grand. Très grand. Il ne se contente pas de vouloir battre son propre record d’abdos. Non, monsieur vise le sommet. Il veut être le meilleur, point barre. « Pourquoi viser la lune quand on peut viser les étoiles ? », aime-t-il répéter.

Ce qui frappe chez Nicolas, c’est sa capacité à transformer chaque obstacle en opportunité. Une blessure ? Une chance de devenir plus fort mentalement. Une défaite ? Un tremplin pour la prochaine victoire. Son optimisme est contagieux.

Mais ne vous y trompez pas. Derrière ce visage de guerrier se cache une stratégie bien rodée. Nicolas ne laisse rien au hasard. Nutrition, récupération, coaching mental… Tout est pensé pour optimiser ses performances. « Chaque détail compte », confie-t-il lors d’une interview. « Même la qualité de mon sommeil peut faire la différence entre une bonne et une excellente séance d’entraînement. »

Alors, qui a le plus d’abdos ? La réponse importe peu à Nicolas. Pour lui, ce qui compte, c’est de se dépasser, jour après jour. De repousser sans cesse ses limites. D’être, tout simplement, la meilleure version de lui-même. Et si ça, ce n’est pas inspirant, je ne sais pas ce qu’il vous faut.

Récapitulatif

AspectDétails
NomNicolas Bodereau
Âge23 ans
OrigineSarthe, France
Record du monde8 004 abdominaux en une heure (octobre 2021)
Précédent détenteur du titreRoger Prévost, 85 ans
Début sportifFootball en National 3
Autres compétitionsNinja Warrior, Champion de France de « chase tag »
Approche de l’entraînementDiscipline de fer, entraînement quotidien dès l’aube, focus sur la performance (pompes, crunches, squats…)
AmbitionsDépasser son propre record, viser le sommet dans le monde du fitness et de l’endurance
Philosophie« Un abdo après l’autre », « Plus dur, plus fort, plus vite », « Pourquoi viser la lune quand on peut viser les étoiles ? »
StratégieAttention portée aux détails comme la nutrition, la récupération, et le coaching mental. Importance de la qualité du sommeil pour optimiser les performances.
InspirationSon histoire inspire à repousser les limites personnelles, à embrasser le changement, et à l’importance de la détermination et de la volonté de fer.

Mon avis (opinion)

Ah, la question éternelle: Qui a le plus d’abdos?

Je me suis souvent posé cette question devant mon miroir, après une séance de sport intense. Mais, évidemment, je n’ai pas la réponse.

Du moins, pas pour mon propre compte. Pour commencer, parlons du record du monde d’abdos en 1 minute.

Un truc de fou, non? Imaginez le rythme, la cadence.

C’est comme si chaque abdo était une médaille d’or à lui tout seul. J’ai tenté le coup une fois, pour rire.

Disons juste que mon score était…

comment dire…

modeste?

Oui, c’est le mot. Puis, il y a le Record du monde gainage.

Là, on parle d’une tout autre dimension de force et de résilience.

Rester immobile, en position, comme si le temps lui-même avait décidé de prendre une pause.

J’ai un ami qui s’est essayé.

Au bout de quelques minutes, il tremblait comme une feuille en automne.

On a bien ri, mais on a surtout été impressionnés par la discipline que cela requiert.

Le Record du monde de pompe, alors là, chapeau.

C’est comme si chaque pompe était une rébellion contre la gravité. D’ailleurs, je me souviens de cette fois où j’ai essayé de battre mon propre record.

J’étais si concentré que j’en ai oublié de respirer. Résultat?

Un spectacle digne d’une comédie pour mon chat qui me regardait, perplexe. Enfin, parlons du Record du monde de traction.

C’est un peu comme jouer à Tarzan, mais en mode extrême. La première fois que j’ai tenté de m’entraîner sérieusement, mon entraîneur m’a dit: « Imagine que tu grimpes pour échapper à un crocodile. » Motivant, non?

Sauf que mon « échappée » n’était pas assez rapide pour éviter l’imaginaire crocodile.

Alors, qui a le plus d’abdos?

La réponse n’est pas simple. C’est une combinaison de discipline, de détermination, et, soyons honnêtes, d’une bonne dose de génétique.

Mais au fond, ce qui compte, ce n’est pas le nombre d’abdos, mais le voyage pour y arriver.

Chaque record, chaque tentative, c’est une histoire.

Une histoire de persévérance, de rires (surtout à mes dépens), et d’un peu de folie. Donc, à la question « Qui a le plus d’abdos? », je réponds: peut-être pas moi, mais je m’amuse bien en essayant.

Et après tout, n’est-ce pas là l’essentiel?

Questions fréquentes

Qui a le plus d’abdos au monde ?

Il n’existe pas de mesure officielle pour déterminer qui a le plus d’abdos au monde, car cette caractéristique varie grandement d’une personne à l’autre et dépend de nombreux facteurs physiologiques et d’entraînement.

Quel sport fait le plus les abdos ?

Le sport considéré comme le plus efficace pour travailler les abdominaux est la gymnastique, en raison de la nécessité constante de stabilisation et de force du tronc lors des exercices.

Liens Utiles

Photo of author

A propos de l'auteur:

Coach sportif diplômé d'Etat BPJEPS AF double option (musculation haltérophilie et cours collectifs). Passionné par la musculation depuis l'adolescence, c'est devenu pour moi un métier au service des autres.
Articles similaires
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires