La whey: danger pour la santé?

Photo of author
Mis à jour le

Vous craignez que la prise de protéine whey ne vous cause des problèmes de santé ?

Qu’en est-il des ingrédients cachés, des conservateurs, du sucre et des autres additifs ?

Vous ne voulez pas risquer votre santé pour un complément alimentaire, n’est-ce pas ?

La whey présente-t’elle des dangers pour la santé? Cet article couvre différent aspects, et s’appuie sur les études scientifiques disponible sur le sujet (voir références):

Les problèmes digestifs (intolérance au lactose)

problèmes digestifs liés à une intolérance au lactose

Les problèmes les plus courants avec la prise de whey sont liés à des problèmes digestifs.

Il peut s’agir de nausées, de flatulences, de diarrhées, de douleurs abdominales et de crampes.

Tous ces symptômes suggèrent une mauvaise tolérance au lactose (produits laitiers)[1].

Cependant, de nombreux aliments peuvent causer les mêmes problèmes.

Les intolérances alimentaires sont très courantes mais posent rarement des problèmes graves.

Le type de whey, la quantité et le moment de la prise du shaker ont une grande importance.

Il y a plusieurs solutions pour limiter la probabilité et la sévérité des problèmes digestifs :

  • Passer à l’isolat, ou à la caséine
  • Évitez de consommer de la whey a jeun
  • Consommez votre shaker avec ou après un repas

À retenir : les problèmes digestifs ne sont pas rares. Changer de produit et éviter de consommer de la whey à jeun permet souvent de résoudre le problème.

La whey est-elle dangereuse pour les reins?

douleur aux reins

L’Université du Connecticut a mené une étude sur l’apport en protéines alimentaires et fonction rénale[2], qui montre qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter pour les personnes qui ont des reins en bonne santé et consomment de grandes quantités de protéines de whey.

L’étude fait référence à des recherches récentes sur les régimes riches en protéines, tant pour la perte de poids que pour les athlètes, qui n’ont trouvé aucun impact négatif sur la fonction rénale.

La conclusion indique qu’il n’y a pas de signes soutenant l’idée qu’une consommation élevée de protéines soit une cause de détérioration ou de dysfonctionnement des reins.

Cependant, il faut savoir que la consommation de quantités importantes de protéine whey sur une période prolongée comporte un risque de développer des troubles rénaux, notamment des calculs rénaux.

Les régimes hyperprotéinés riches en whey peuvent poser un problème de santé et entraîner une éventuelle altération du fonctionnement des reins.

La consommation d’un régime hyperprotéiné pour perdre du poids exerce un stress sur les reins, qui sont responsables de l’évacuation des déchets.

Les personnes qui suivent ce régime pendant une période prolongée courent un risque plus élevé de développer des problèmes rénaux, des calculs rénaux et, dans les cas graves, une insuffisance rénale.

Cependant, il n’existe pas de recherches concluantes qui établissent un lien entre la consommation excessive et à long terme de whey protein et la détérioration de la fonction rénale.

A retenir: un régime hyper protéiné sur le long terme comporte des risques pour les reins. de nombreux experts mettent en garde contre l’existence d’un risque et encouragent les personnes à consommer la whey avec modération.

La whey est-elle dangereuse pour le coeur?

muscle du coeur

Un recours excessif à la supplémentation en whey protéine peut conduire à un apport anormalement élevé en protéines, ce qui peut effectivement entraîner une dégradation de la santé cardiovasculaire.

Une étude menée sur des souris suggère qu’un régime hyperprotéiné peut entraîner une augmentation de la plaque artérielle[3].

Les chercheurs ont constaté que les rongeurs nourris avec un régime riche en protéines développaient 30 % de plus de plaques dans les artères que les souris ayant reçu un régime pauvre en protéines et riche en graisses.

Cependant, de nombreuses études ont conclu que la whey a un impact positif sur votre système cardiovasculaire.

Par exemple, lorsque les participants à une étude ont pris 22g de protéines chaque jour pendant six semaines, les protéines ont permis de réduire l’hypertension artérielle[4].

Une autre étude a révélé que les protéines de lactosérum réduisent non seulement le cholestérol LDL mais aussi le cholestérol total[5].

A retenir: Certaines études suggèrent que la whey peut être mauvaise pour votre cœur, d’autres l’ont trouvée bénéfique.

Il rest donc recommandé de faire preuve de modération dans votre consommation de protéines globale (pas seulement de whey)

La whey peut-elle abimer le foie?

doseur de whey

En ce qui concerne la fonction hépatique, les personnes qui mènent une vie généralement sédentaire sont les plus concernées.

Une étude[6] a découvert que lorsqu’ils ne faisaient pas d’exercice, les protéines d’un shaker de whey finissaient par aller dans le foie des participants pour y être assimilées, au lieu d’être utilisées pour la synthèse musculaire.

Au fil du temps, les participants sédentaires ont montré des signes de lésions hépatiques précoces.

Les résultats ont montré que lorsque la whey protéine est utilisée de manière non raisonnée et sans exercice, des effets indésirables sur le foie peuvent se produire en augmentant le signal apoptotique à court terme et en augmentant les marqueurs inflammatoires et l’hépatotoxicité à long terme.

A retenir: La whey peut être toxique pour le foie a haute dose et sur le long terme, pour les personnes sédentaires qui en consomment beaucoup et n’on pas besoin d’un apport en protéines important.

La whey est-elle cancérigène (provoque t’elle le cancer)?

doseur de poudre de protéine whey

Les suppléments de lactosérum sont principalement composés d’acides aminés. Les acides aminés sont les éléments constitutifs des protéines.

Les protéines elles-mêmes sont l’un des trois principaux composants de presque tout ce que vous mangez. Les deux autres nutriments les plus courants sont les glucides et les lipides.

Pour qualifier la whey de « cancérigène », il faudrait considérer tous les aliments comme dangereux. Ceci est loin de la réalité.

Oui, il existe des aliments qui peuvent être cancérigènes. Mais ce sont de rares exceptions.

À retenir : La whey n’est pas cancérigène.

Les effets secondaires possibles de la whey

Les protéines de whey sont probablement sans danger pour la plupart des adultes lorsqu’elles sont prises de manière appropriée.

Des doses élevées peuvent provoquer certains effets secondaires tels que l’augmentation des selles, l’acné, la nausée, la soif, les ballonnements, la réduction de l’appétit, la fatigue et les maux de tête.

Allergie à la Whey

dose de whey vanille

La whey est un sous-produit des produits laitiers et est produite après que le lait ait été caillé.

Bien que le lactosérum soit largement utilisé dans d’innombrables suppléments et poudres pour sportifs, certaines personnes ne le tolèrent pas toujours très bien et on peut y être allergique.

En général, votre région abdominale peut vous donner des signes très révélateurs de votre allergie aux protéines de lactosérum en poudre.

Ce phénomène est souvent plus critique (et généralement plus alarmant) chez les personnes souffrant d’une intolérance au lactose, ce qui indique que ces personnes sont les plus à même d’éviter le lactosérum.

Si vous constatez que vous éprouvez un certain inconfort digestif lorsque vous consommez de la whey en poudre, cela peut être un signe fort que vous y êtes allergique.

Les symptômes tels que les crampes d’estomac, la diarrhée et la sensation de ballonnement ou de gaz excessifs sont des signes d’alerte d’une allergie aux protéines de lactosérum.

Pour certaines personnes, la simple inhalation peut entraîner une apparition rapide d’urticaire ou d’éruptions cutanées.

A retenir: Certaines personnes peuvent être allergique a la whey, qui provoquera des troubles gastro-intestinaux et parfois un urticaire. Une réaction allergique peut être dangereuse, En cas d’allergie, il faut chercher une alternative pour remplacer la whey et éviter sa consommation.

Voir aussi
Mon article sur comment remplacer la whey avec 12 alternatives

Les additifs néfastes

préparation d'un shaker de whey

On pourrait penser que la whey n’a qu’un seul ingrédient – la protéine de lactosérum.

Mais c’est rarement le cas. La plupart du temps, la whey contient des additifs.

Parfois, certains de ces additifs présentent des dangers potentiels assez surprenants. Voici quatre exemples.

  • La lécithine de soja

Lorsqu’elle est consommée en grande quantité, la lécithine de soja a été associée à des perturbations hormonales, à des problèmes de développement et même à certaines formes de cancer.

Certes, les études scientifiques sur le sujet sont mitigées et les problèmes ne sont généralement observés qu’à des doses extrêmement élevées.

Il est important de se rappeler, cependant, que de nombreux pratiquants de musculation et autres sportifs prennent de la whey quotidiennement.

De plus, cet ingrédient se trouve dans de nombreux aliments, ce qui fait qu’il est facile d’en absorber beaucoup plus que vous ne le pensez.

  • Les colorants artificiels

Il est impossible de couvrir tous les colorants utilisés dans les poudres de protéines de whey et autres aliments transformés.

Cependant, beaucoup d’entre eux sont potentiellement dangereux et plusieurs ont même été interdits dans d’autres pays.

Là encore, les effets exacts varient d’un produit chimique à l’autre mais, en général, ces additifs ont été associés à des problèmes de comportement chez les enfants, à une diminution des fonctions cognitives et même à un risque accru de certaines formes de cancer.

Les colorants Bleu 1, Bleu 2, Rouge 3, Rouge 40, Jaune 6 et Tartrazine jaune sont particulièrement préoccupants.

Références

  1. El-Agamy, E. I. « The challenge of cow milk protein allergy. » Small Ruminant Research 68.1-2 (2007): 64-72.
  2. Martin, William F., Lawrence E. Armstrong, and Nancy R. Rodriguez. « Dietary protein intake and renal function. » Nutrition & metabolism 2.1 (2005): 1-9.
  3. Zhang, X., Sergin, I., Evans, T.D. et al. High-protein diets increase cardiovascular risk by activating macrophage mTOR to suppress mitophagy. Nat Metab 2, 110–125 (2020). https://doi.org/10.1038/s42255-019-0162-4
  4. Fluegel, Susan M., et al. « Whey beverages decrease blood pressure in prehypertensive and hypertensive young men and women. » International Dairy Journal 20.11 (2010): 753-760.
  5. Amirani, E., Milajerdi, A., Reiner, Ž. et al. Effects of whey protein on glycemic control and serum lipoproteins in patients with metabolic syndrome and related conditions: a systematic review and meta-analysis of randomized controlled clinical trials. Lipids Health Dis 19, 209 (2020). https://doi.org/10.1186/s12944-020-01384-7
  6. Gürgen, S G et al. “Usage of whey protein may cause liver damage via inflammatory and apoptotic responses.” Human & experimental toxicology vol. 34,7 (2015): 769-79. doi:10.1177/0960327114556787
Photo of author

A propos de l'auteur:

Coach sportif diplômé d'Etat BPJEPS AF double option (musculation haltérophilie et cours collectifs). Passionné par la musculation depuis l'adolescence, c'est devenu pour moi un métier au service des autres.
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires